Adresses
  Clubs/Asso - Pensions
  Elevages - Dressages
  SCC-FCI - SPA - Plages
  Sites web/liens canins
  Autre
  Inscription
  Doc/Conseils
  Les races - Les métiers
  Elevage - Dressage
  Législation - Activites
  Santé - Beauté
  Anatomie - Chasse
  Doc 'Premium' - Vidéos
  FAQ Eleveur - Dresseur
  FAQ Vétérinaire
  Petites annonces
  Consulter - Poser
  Agenda
  Consulter - Annoncer
  Boutique / Produits
  La Boutique - Livres
  Autres / Divers
  Espace enfant - Forums
  Galeries photo - Autres gal.
  Outils Webmaster canins


Contact  

Cynopédie ChiensDeRace.com
Elevage - S'occuper des chiots
Accès page accueil du site ChienDeRace.com

Le chiot nécessite une attention particulière dès sa naissance et un apprentissage adéquat :
Articles pour chiens Polytrans
Parc à chiots



Les premières nuits Haut de page 

Les premières nuits, les chiots la passeront avec leur mère.
Si les naissances ont été faite chez un vétérinaire, la première nuit passée dans une nouvelle maison ou loin de sa mère est une expérience traumatisante pour le chiot mais en général, il s'adapte très rapidement.

chiot à la maison


Pensez à changer le box ou la cage dans laquelle sont confinez les chiots régulièrement dès le début. Le papier journal est idéal pour cela, en effet, inutile d'essayer de leur apprendre la propreté dès les premiers jours.

Lorsque la nuit arrivera et que vous vous retirerez dans votre chambre, vous entendrez des pleurs déchirants et des sons plaintifs qui vous briseront le coeur. Il est vivement déconseillé de retourner voir le chiot. Car, ayant réussi une première fois à attirer votre attention, il répètera l'opération, et vous ne pourrez dormir ni l'un ni l'autre. Seule exception à la règle : si vous avez entendu un grand bruit ou si l'animal pousse des cris de douleur (vous saurez faire la différence!). Installez-le dans une pièce aussi sûre que possible, sans recoins qui pourraient se transformer en véritables pièges.

Le matin suivant, attendez-vous à découvrir un certain désordre : le papier journal sera éparpillé partout. Si vous persévérez dans l'éducation de votre chien, ces comportements s'estomperont rapidement.




L'éducation à la maison, Haut de page 

Les jours suivants, les chiots pourront suivre un rythme de vie type:

Le matin
7:00 Sortie
7:30 Nourriture
7:45 Sortie
Confinez-le dans sa cage/box pour la matinée.

Le midi
12:00 Nourriture
12:15 Sortie
Confinez-le dans sa cage/box ou gardez-le sous surveillance

L'après-midi
16:00 Nourriture
16:15 Sortie
Confinez-le dans sa cage/box ou gardez le sous surveillance

Soir
19:15 Repas
19:00 Sortie
Confinez-le dans sa cage/box ou gardez-le sous surveillance
23:00 Sortie
Confinez-le dans sa cage/box pour la nuit.

A partir d'une certaines maturité, la cage peut être remplacée par un panier.

En dehors des repas et du sommeil, le chiot voudra jouer un peu et c'est là l'occasion idéale de commencer à faire plus ample connaissance. Vous lui aurez sans doute acheté quelques jouets (ceux qui sont en caoutchouc et qui font du bruit ont beaucoup de succès, mais veillez à, ce que le chiot n'arrache pas le sifflet et l'avale !). Un anneau ou une balle en caoutchouc (suffisamment gros pour que l'animal ne puisse pas s'étouffer) serviront au jeu de poursuite, et les objets en peau de boeuf permettront au chiot de se faire les dents, très pointues au début! Son énergie s'épuisera rapidement et il ne tardera pas à se mettre en boule pour dormir. Mettez-le alors dans son panier, et éloignez-vous sur la pointe des pieds.

Avant d'aller vous coucher, préparez une bouillotte, enveloppez-la dans une couverture et placez-la dans son panier.



La propreté du chiot Haut de page 

Vous vous demandez peut-être comment faire comprendre à votre chiot qu'il doit faire ses besoins à l'extérieur ?
Pour cela, vous aurez, avant tout, besoin de patience. Un tel apprentissage nécessite plusieurs semaines (8 à 20 semaines). Les mâles sont généralement plus faciles à éduquer que les femelles, et les chiens des grandes races plus rapides que ceux des petites. Quoi qu'il en soit, voici 6 règles concrètes à appliquer pour obtenir de bons résultats :
1- Heure du repas: Certains éleveurs recommandent, au plus jeune âge du chiot, de donner à manger tôt (vers 18h00) afin que l'envie d'uriner puisse être plus facilement satisfaite lors de la dernière sortie du soir. Cela se discute, car le problème est avant tout un "message" qu'il faut faire passer et non "jouer" sur des probabilités. L'heure du repas est donc, à priori, sans effet sur la propreté du chien.
2- Pris sur le fait: Essayez de prendre votre chiot sur le fait et grondez le à ce moment là. Un grondement efficace est constitué d'un "Non !" sur un ton énergique. Une esquisse de tapette peut éventuellement compléter le message. Tout autre traitement sera inefficace, pourra vous causer des difficultés à controler votre animal par la suite, ou pire. Puis, immédiatement après l'interjection, amener le chiot au dehors, y compris s'il continue d'uriner pendant le "transport". Effectuez quelques caresses après l'acte lors de sa rentrée dans l'appartement.
Rappelez vous que la base de tout apprentissage est constitué:
- De grondement quand c'est mal,
- De récompenses et gestes tendres quand c'est bien.
Seules les deux attitudes cumulées sont efficaces, une seule de ces attitudes tend à perturber la compréhension du chien.
3- Pris après coup: Si vous arrivez après coup, vous pouvez en montrant une mine fachée, amener l'animal sur le lieu de son acte en ayant, une fois à l'endroit, une ou deux phrases hautes, puis le confiner dans sa gage/box. Ne grondez jamais un chiot si vous ne le prenez pas sur le fait, car il associera la punition à ce qu'il est en train de faire à ce moment précis, et non à ce qui s'est produit quelques instants plus tôt. Certains chiots ne sont meme capable de faire l'association acte-grondement qu'à partir de 12 semaines.
4- L'anticipation (Exit l'eau de Javel): Essayez de vous simplifier la vie en étalant du papier journal dans la cuisine à l'endroit où vous donner à manger aux chiots. Si ces derniers n'ont pas uriner, il le feront probablement après manger. C'est alors une occasion de mettre en pratique le point 2 (pris sur le fait). Le papier journal vous simplifiera la vie pour nettoyer. Si vous le pouvez, sortez les immédiatement après chaque repas. Récompensez les de gestes tendres à chaque fois qu'ils urineront dehors. Certains éleveurs signalent que les chiots seraient "attirés" pour uriner dans les coins sentant l'eau de Javel. Dans l'absence d'études scientifiques, vous pouvez toujours nettoyer les dégats à partir d'autres produits.
5- Prudence et veille: Enfin, ne rendez pas la tache plus compliquée en n'exigeant qu'un chien se retienne plus de 4 heures après les premiers signes de besoin (et même plus de 30mn pour les jeunes chiots). De plus, lorsque vous le sortez, surveillez le afin de ne pas le rentrer tant qu'il n'aura pas fait ses besoins et, de le féliciter après l'opération.
Soyez aussi réceptif au comportement de votre chiot. Vous serez plus facilement capable de reconnaître quand il aura envie de sortir : il commencera à s'agiter, à gémir et à tourner en rond. Vous devrez alors lui offrir l'accès à l'extérieur dès les premiers signes afin de marquer l'importance d'un telle démarche.
Lorsqu'il viendra vers vous et foncera sur la porte, vous aurez gagné la bataille.
6- Le coup du papier journal mobile: Si avec tout cela, votre chiot continue d'uriner dans sa chambre la nuit, placez (cela doit déjà être fait) du papier journal à l'endroit habituel du délit. Puis, chaque jour, déplacez un peu le papier en direction de la sortie. Avec un déplacement suffisemment progressif, le résultat peut donner des résultats.

chiot petite canailles

Attention, même lorsque vous pensez avoir réussi, des accidents peuvent encore survenir. Comportez-vous alors comme lors de l'apprentissage, notemment le point 2 et 3.

Rien de surprenant, d'autre part, à ce que les chiots nés en été soient propres plus rapidement que ceux nés en hiver. En effet, ils aiment souvent jouer dehors avant de faire leurs besoins, mais il se peut que vous n'appréciez pas beaucoup de rester dans le jardin sous un vent glacial et sous la pluie, pendant que le chiot danse joyeusement autour de vous, apparemment insensible aux conditions météorologiques.

D'autres points d'éducation sont à soutenir. Lors de sortie, surveilliez le chiot pour lui ôter de la bouche tout ce qu'il essayera d'avaler. Evidemment, veillez aussi à boucher les trous qui pourraient subsister dans votre clôture, car s'il existe un passage, il le trouvera immanquablement Si vous n'avez pas de jardin, ou s'il ne vous est pas possible de sortir votre animal fréquemment, vous pouvez lui apprendre à faire ses besoins sur du papier. Les chiots préfèrent uriner sur une surface absorbante et choisiront naturellement le papier journal (ou le tapis !). Utilisez cet instinct en réduisant progressivement la surface de sol recouverte de papier, jusqu'à la limiter à une petite zone auprès de la porte. Lorsque le chiot s'y est habitué, il est facile de transférer le papier à l'extérieur.
Soulignons également l'importance des mots utilisés lors de l'apprentissage. Vous apprécierez vraiment d'avoir un chien capable d'uriner sur commande. Si vous employez toujours les mêmes mots chaque fois que vous sortez votre chiot, il les associera rapidement à l'action correspondante. Peu importe quel mot vous choisissez, mais optez pour une expression qui ne soit pas gênante en public ! Parfois, le chiot mange ses propres excréments, ce qui ne manque pas d'inquiéter le nouveau maître qui en déduit que son chien souffre d'une carence alimentaire. En fait, il s'agit, dans la plupart des cas, d'une habitude prise lorsque le chiot vivait encore avec ses frères et soeurs; c'est plus la curiosité que la faim qui le pousse. C'est toutefois un comportement assez déplaisant dont on ne viendra à bout qu'en se montrant très vigilant... et en nettoyant toutes les déjections dès que l'animal a fait ses besoins. Nous avons supposé jusqu ici que le chiot allait vivre dans la maison. Certains maîtres préfèrent Pourtant installer l'animal dans une niche à l'extérieur, ou bien le laisser dehors la journée et ne le faire entrer que pendant la nuit. Vous pouvez acheter une niche en bois construite sur mesure, avec ou sans pourtour grillagé. Toutefois, tout local chaud, protégé des courants d'air, situé à proximité de la maison, et dans lequel vous installez une épaisse couverture, peut servir de niche.
Si le chien est censé faire ses besoins à l'intérieur du local, il est préférable de prévoir un sol en ciment pour faciliter le nettoyage et la désinfection. L'autre alternative consiste a sortir le chien le plus souvent possible, mais bien sûr, s'il reste dans la maison, il faudra lui apprendre à être propre. Enfin, à moins de vivre en compagnie d'autres chiens, un chiot qui reste dehors se sentira très seul et aura froid, aussi prévoyez un dispositif de chauffage pour l'hiver. Si les bébés ont des parcs pour éviter qu'ils ne fassent des bêtises quand vous ne pouvez les surveiller, pourquoi votre chiot n'en aurait-il pas ? Il est très facile d'en faire un soi-même avec du grillage, en n'oubliant pas de fabriquer une petite porte. Nous vous conseillons de familiariser votre chiot le plus rapidement possible avec ce parc ; vous y placerez une bonne couverture et des jouets familiers. Lorsqu'il y rentrera de lui-même, vous pouvez essayer de fermer la porte quelques minutes. S'il n'est pas trop paniqué augmentez progressivement le temps de fermeture de la porte, jusqu'à ce qu'il s'allonge docilement sur la couverture. Il serait injuste d'enfermer votre chiot pendant de longues heures, mais vous aurez peut-être besoin de vous absenter une heure ou deux, et vous apprécierez de le savoir enfermé, dans l'impossibilité de faire des bêtises.
Pendant la croissance du chiot, les premières promenades seront toutes courtes. Elles auront pour but de lui faire découvrir le monde extérieur, non de le fatiguer. Il aura besoin de s'habituer à la circulation et aux endroits fréquentés, aux trains, aux bus et, bien sûr, aux voitures. Il apprendra aussi à rester attaché à l'entrée des magasins et à rencontrer des gens inconnus, ainsi que d'autres chiens. Vous augmenterez très progressivement la distance parcourue afin de ne pas provoquer trop de tension sur les os et les articulations, en pleine croissance 15 km est déjà beaucoup à cet âge.


L'alimentation du chiot Haut de page 

L'alimentation sera votre premier souci. Un chiot âgé de six semaines a besoin de cinq repas légers dans la journée. A l'âge de huit semaines, il passera à quatre repas par jour. Lorsque vous arriverez à la maison, le chiot aura faim.
L'éleveur vous aura peut-être donné une liste d'aliments types. Si ce n'est pas le cas, un petit morceau de viande haché (55 g à 115 g) avec une cuillère à soupe de biscuits pour chiot (humidifié) feront l'affaire pour commencer, et la plupart des chiots avalent ce menu sans rechigner. S'il n'en veut cependant pas, essayez les petits pots de bébé.
Consultez la rubrique Santé / Alimentation.


Le toilettage du chiot Haut de page 

Consultez la rubrique Beauté / Toilettage.


Vaccins et visites chez le vétérinaire Haut de page 

Vous n'en avez pas encore choisi un vétérinaire en particulier. Vous trouverez peut-être en parcourant les coordonnées de tous les praticiens de votre région dans les pages jaunes de l'annuaire. En fait, demandez plutôt l'avis d'un autre propriétaire de chien, qui pourra vous dire s'il est satisfait de son vétérinaire : c'est encore là la meilleure référence.
Tout d'abord, téléphonez au cabinet vétérinaire pour connaître les jours et les heures de consultations. Lorsque vous arriverez au cabinet, laissez votre chiot dans la voiture, ou attendez dehors que l'on vous appelle, car la salle d'attente est un endroit idéal pour attraper des maladies, surtout si votre chiot n'est pas encore vacciné. Quelques rares cabinets possèdent des "cliniques pour chiots", ce qui permet de limiter la transmission des infections.

Lors de la première visite, votre vétérinaire effectuera un examen général pour vérifier que le chiot est en bonne santé. Il prendra la température de l'animal, lui examinera les yeux pour y détecter une inflammation ou une malformation, vérifiera qu'il n'a pas d'écoulement au niveau des oreilles, que la bouche et les dents sont bien formées, que le poil n'abrite pas de parasites. Il examinera aussi le coeur et les poumons; afin de dépister tout son anormal qui signalerait une malformation. Avant que la visite ne se termine, profitez-en pour souligner les problèmes que vous avez remarqués, comme les nausées, les diarrhées, les démangeaisons ou une boiterie. Si votre chiot semble en bonne santé, vous pouvez alors aborder les questions de régime alimentaire, ainsi que les deux points importants que sont la vaccination et le contrôle parasitaire. S'il s'avère que l'éleveur a omis de vous signaler un problème de santé et si le vétérinaire juge que le problème est sérieux, il est préférable de rendre l'animal à l'éleveur, avec un certificat médical attestant de son mauvais état de santé. Si vous intervenez rapidement, l'éleveur devrait vous rembourser ou vous proposer un autre chiot en remplacement. Les défauts mineurs tels qu'une mâchoire supérieure plus longue que la mâchoire inférieure n'affecteront pas la santé de l'animal, mais l'élimineront d'office pour les expositions. Les attaques parasitaires graves peuvent être traitées si vous le désirez, mais n'oubliez pas d'en informer l'éleveur. De toute façon, votre vétérinaire saura vous conseiller.

Pour plus d'informations sur les vaccins et maladies, consultez la rubrique Santé / Vaccins-maladies.


 Page précédente: Reproduction        Haut de page        Page suivante : Le chien adulte



Ce site fait parti du réseau NLTechno : www.chiensderace.com -  www.chiens.fr -  www.chiensdechasse.com -  www.chatsderace.com -  www.pourmaplanete.com -  www.lesbonnesannonces.com
Autres minisites dédiés à une race: Tosa -  Berger allemand -  Rottweiler -  Terre Neuve -  Labrador -  Bouledogue français -  Akita-Inu -  Dogue Allemand
Sites amis: Sang et sueur, le jeu en ligne - Webrankinfo
Thumbs : Visual annuary